Vassily Polenov appartenait à l’intelligentsia russe progressiste de son temps. Toute sa vie a été consacrée à l’Art, à la recherche de la beauté mais aussi à l’éducation. Fidèle aux traditions démocratiques, Polenov a pratiqué un art désintéressé, accessible et compréhensible pour les masses. La famille toute entière s’inscrivait dans la tradition des Lumières.

Le grand-père maternelle de l’artiste - Nicolaï Lvov - était un homme très instruit au nombreux centres d’intérêts. Il était un architecte de talent, écrivain, musicien et collectionneur de pièces d’artisanat et de folklore. Cet homme avait pris part au cercle de jeunes créateurs gravitant autour du poète Derjavine. “Il est plein d’intelligence et de connaissances, il aimait la science et les arts tout en ayant développé un goût subtile et sublime. Les gens ont souvent eu recours à lui sur des sujets portant sur la littérature et l’art.” Écrivait le peintre sur son ami.

La grand-mère maternelle de l’artiste, Vera, était très sensible aux intérêts et besoins des enfants. Elle connaissait amplement la poésie, les contes folkloriques et populaires et les histoires passionnantes sur le début du siècle qu’elle aimait raconter à ses petits enfants dont Vassily Polenov et sa soeur Elena, qui deviendra une talentueuse aquarelliste. Véra a joué une grande influence sur les loisirs des enfants et aussi sur leur formation artistique.

Le grand père paternel, Alexeï Polenov, a eu un rôle important dans l’histoire de la pensée progressiste du XVIIIème siècle en Russie et avait été surnommé “le premier émancipateur russe”. Cet avocat de formation, avait rédigé sa thèse sur l’abolition du servage et défendait ardemment l’importance de l’introduction de l’alphabétisation universelle en Russie.

Le père de l’artiste, Dmitry Polenov, était un célèbre archéologue et bibliographe. Jeune, il a travaillé comme secrétaire de l’ambassade russe en Grèce à Athènes. Fondamentalement intéressé par la culture hellénique, il a pu inculquer à son fils cet amour et enthousiasme pour l’art et l’architecture de la Grèce Antique.

La mère de l’artiste, Maria Polenova, était portraitiste et avait aussi écrit un livre pour enfant dans lequel elle avait décrit une famille modèle vivant dans un atmosphère de bonnes moeurs et de connaissances variées. Plus tard, Vassily Polenov avouera qu’il avait hérité de sa mère l’amour passionné pour la peinture. Les traditions éducatives de la famille ont aussi eu une influence profonde et bénéfique sur la carrière de l’artiste.

FD Polenov, extrait du livre: "Polenovo. Musée d'Etat-Propriété VD Polenov. " Moscou, Russie soviétique", 1982.


eng рус fra

Google+