SOFIA ISRAËL, SCULPTRICE ET CÉRAMISTE

SOFIA ISRAËL

Sofia Israël est sculptrice et céramiste, diplômée de l’Académie des arts de Jérusalem Bezalel. Elle a vécu et travaillé dans différents pays (Israël, Ukraine, Russie), a participé à de nombreuses expositions collectives et personnelles, a exposé dans les galeries de Neve Tzedek (Tel-Aviv), Bottega (Kiev), au Musée Darwin à Moscou, à la galerie Vera Pogodin, entre autres.

Parmi les modes d’expression artistique, elle s’est tournée vers la céramique et elle est devenue une référence du travail sur argile. Au delà de ses activités artistiques, elle consacre aussi son temps à l’enseignement et trouve facilement une langue commune entre petits et grands pour donner corps à son discours créatif.
Ces dernières années, elle a vécu à Moscou et a donné des cours de céramique dans l’école №1567.

En décembre 2016, Sofia Israël participe à la résidence d’artiste A-I-R à Polenovo. Pendant l’hiver, elle a travaillé plusieurs mois sur son projet d’auteur “Sept Clefs”. Elle a aussi organisé des ateliers de poterie pour les enfants de la région dans l’école de Strakhovo et à Bolotov Datcha, récemment ouvert.

SOFIA ISRAËL

Le projet ”Sept Clefs” est une réalisation philosophique et artistique sur les origines des collections et de l’histoire du musée de Polenovo. En arrivant au domaine, l’artiste a commencé sa visite par la salle à manger de la grande maison. Sofia Israël a été subjuguée par les collections d’artisanat qui sont mises en valeur dans la salle et surtout par les céramiques d’Elena Polenova “Les 12 mois de l’année” qu’elle avait réalisé dans les ateliers d’Abramtsevo. Chaque mois saisit en subtilité les caractéristiques de la nature russe tout au long de l’année. Seulement, l’un des 12 plats est manquant et c’est le dernier mois de l’année qui n’est plus présent dans la vitrine. Comment cet objet d’art a pu disparaître, être perdu? A la recherche de réponses, Sofia Israël a passé 3 mois dans la résidence d’artiste de Polenovo, développant sa propre théorie anthropologique et visuelle. A la fin de ces semaines de travail, elle a présenté au public ses travaux réalisés suite à la mise en pratique de ses réflexions. Lors de l’inauguration de son exposition, elle a échangé avec les visiteurs sur sa propre interprétation des événements historiques.

L’exposition s’est déroulée en parallèle du festival d’art d’été “À la recherche de la terre promise”.

Menu