Promenade « Les peintres russes à Veules-les-Roses » – 14 points d’arrêt – 19 tableaux

Le moulin du gué (tableau 12)

Tableau 12

Le moulin du gué

Alexeï Bogolioubov. Moulin à Veules, 1877, papier, encre, crayon de graphite, 12,8x19,5 cm, Musée des Beaux-Arts A. Radichtchev, Saratov.

Ce dessin de Bogolioubov réalisé à l’encre et au crayon de graphite nous montre un moulin à huile qui existait à cet ancien passage de la rivière à gué. Aujourd’hui, ce moulin privé de sa roue dépend d’une villa, Le moulin du gué. Le pont de pierre est toujours visible.

Ce dessin nous fait découvrir une autre facette de talent de Bogolioubov, son œuvre graphique. Un Bogolioubov, très précis et sûr. Déjà pendant les années de son séjour en France en tant que boursier de l’Académie Impériale, Bogolioubov, d’après ses « Notes d’un peintre marin », fixait tout ce qu’il voyait dans ses albums. « J’entrais de plus en plus dans la simplicité des lignes du paysage. Je peignais peu, mais dessinais énormément à l’encre et au crayon, ce qui m’aida à appréhender parfaitement la perspective. » Au Musée Raditchtchev à Saratov, il existe plusieurs dessins et aquarelles de l’artiste avec des vues de Veules, mais aussi des plats en céramique, car Bogolioubov s’essaya également à cette technique. Il a même fondé à Paris en 1875 l’atelier de céramique russe et fait apprendre cet art à ses élèves parisiens, Repine, Polenov et autres.

Menu