Speeches by Polenov's old gate in Veules-les-Roses on 9th of July 2005

25.03.2015

Dear friends,

We have published on Youtube the video of the speeches that took place by the old gate in Veules-les-Roses, France, on July 9th, 2005. Here on the 11th of July 2015 we will open the Vassily Polenov Square.

Speeches by the old gate in Veules-les-Roses, France, painted in 1874 by the Russian painter Vassily Polenov
Speakers: Russian Ambassador Alexander Avdeev, Veules-les-Roses Mayor Jean-Claude Claire, grandson of the artist Alexandre Liapine (1927-2011)
Filmed on July 9th, 2005 (fragment of the video, duration 6 min)
Video editor: Claude Paulmier

Here are some fragments of the speeches:


Alexandre Avdeev, Ambassadeur de Russie

«Ce portail a permis à M. Liapine de retrouver les traces de son grand père, il a aussi permis de retrouver la France à ceux qui connaissent ce tableau en Russie. Et ce tableau est bien connu. Moi personnellement je l’ai vu plusieurs fois mais je ne pensais pas que c’était la France et maintenant chaque fois que je le vois au Musée ou sur les illustrations, je pense non seulement à ce fantastique peintre Polenov qui est aimé non seulement par les Russes mais par des millions de gens. Aujourd’hui je pense à la France, je pense à votre ville.»

Alexandre Liapine (1927-2011)petit-fils du peintre 

«Ayant une mère russe moscovite, j’ai été bercé par la culture russe et j’adore la France. Mais je me sens à 200-300% russe ! Bien que né en France et ayant épousé une Française et ayant la citoyenneté française. Mais néanmoins tout ce qui est russe me passionne et je recherchais et j’ai retrouvé des quantités de traces de peintres russes tant à Paris qu’ailleurs. Et j'en recherchais à Veules.

<...> Un beau jour de septembre 1982, je suis venu ici avec mon épouse et sa mère et nous avons commencé à rechercher ce portail. Personne ne le connaissait et je me suis adressé à une personne, à une autre et la troisième m’a dit d'aller voir l’ancien maire M.Lamy qui est un très grand connaisseur de Veules. Là je me suis enhardi, je suis allé le voir. Il m’a admirablement reçu. Je lui ai montré la reproduction de ce portail en lui disant que mon grand-père l’avait peint en 1874. Je lui montre le tableau. «Oh mais oui, je le connais, il est en haut !» - Mais, je lui dis, où en haut ? Comment y aller ? - Vous avez une voiture ? - J’ai dit oui ! (J’avais une 2CV à l’époque.)

Nous sommes montés dans la 2CV, nous sommes arrivés là-haut avec M. Lamy et c’est là que j’ai découvert ce portail. Pour moi c’était très, très important et c’est à partir de là que toute l’histoire de… enfin… C’est pourquoi vous êtes là ? C’est parce qu’un jour de septembre 1982, Monsieur le Maire, M. Lamy eut la bonne idée, et je lui en suis très reconnaissant, de m’amener ici.

Petit à petit, j’ai commencé à amener tous mes cousins, cousines de Moscou, des conservateurs de la galerie Trétiakov, des quantités de gens sont venus ici, j’ai un album qui est épais comme ça ! Et il y a toujours quelqu’un à côté du portail.

Et un jour, j’ai fait la connaissance de Tatiana Mojenok, qui a écrit le livre donc sur les peintres réalistes russes, et je lui dis : «Vous savez, à Veules il y a une colonie russe qui y a séjourné.» Elle me dit «Oui, je sais» et je lui dis : «Ecoutez Tania, hop on y va !» Et nous sommes venus et je lui ai montré le portail et je lui ai fait visiter Veules pendant presque toute une journée, et si vous voulez c’est comme ça que petit à petit Veules a commencé à prendre conscience qu’il possédait quelque chose d’absolument magnifique c'est-à-dire, le séjour des peintres russes ! Voilà c’était tout et c’était pour moi le fond du cœur.»

Jean-Claude Claire, Maire de Veules-les-Roses

«Je voudrais vous remercier parce que c’est vrai que vous êtes à la base de cette manifestation, c’est grâce à vous que nous avons retrouvé cette antériorité sur nos peintres russes. Et je voudrais vous dire aussi que ce portail perdurera dans le temps bien sûr. Nous souhaitons le rénover. Il est fait en brique de Saint-Jean en silex et grés : construction typique du pays de Caux. Il y avait à l’époque une vieille barrière en bois qui a disparu mais nous retracerons le même, la même chose, je vous promets de rénover ce portail... Il faut qu’on le conserve... Avec de vieux bois nous réussirons je vous promets… Ce sera toujours le portail de ferme typique du pays de Caux, les piliers du pays de Caux et vraiment représentatif de notre région avec cette croix magnifique en grés aussi typique du Pays de Caux.
...Il va se construire une résidence derrière dans ces terrains qui appartenaient aux sœurs de Saint-Vincent de Paul, mais l’entrée de la résidence, ce sera pas ici, elle se fera plus bas pour ne pas toucher à cette entrée pour qu’elle soit conservée dans l’état, je m’y engage. Ce sera juste une entrée piétonne c’est tout.»


eng рус fra

Google+