Nikolai Alexandrovitch Lvov (1751-1803)

Arrière-grand-père maternel du peintre, Nikolai Alexandrovitch Lvov était membre d'honneur de l'Académie de peinture et littérateur. Ce fut aussi un architecte remarquable qui redessina les portails de la forteresse Pierre-et-Paul de Saint-Pétersbourg (1784-1787), et construisit dans cette même ville l'église de la Trinité surnommée « Koulitch et Pashka » (1785-1790) en référence aux pâtisseries russes du même nom. En effet, l'architecture de cet édifice est originale : elle combine une rotonde à la romaine avec un clocher pyramidal. Nikolai Lvov bâtit aussi le Château du Prieuré de Gatchina sur les bords du Lac Noir (1799), dans un style qui mêle néo-gothique et architecture de l'ancienne Russie.

Vera Nikolaievna Lvova (1792-1873)  

Grand-mère maternelle du peintre, elle perdit très tôt ses parents. Elle fut alors recueillie et élevée par son oncle, le poète Gavriil Romanovitch Dierjavine. La maison Dierjavine était fréquentée par les élites artistiques et littéraires de la fin du XVIIIème siècle. Vera Nikolaievna passa donc toute son enfance baignée dans une atmosphère culturelle et entourée de penseurs d'avant-garde.

 

Maria Alexeievna Voeïkova (1816-1895)    

Mère du peintre, Maria Alexeievna Voeïkova épousa Dmitri Vassilievitch Polenov en 1843. Passionnée par l'art, elle était elle-même peintre-portraitiste. Elle est aussi l'auteur d'un livre pour enfants intitulé L'été à Tsarskoie Selo, écrit en 1852 et publié en quatre éditions. Cet ouvrage comportait aussi des récits de parents. Ils abordaient des sujets aussi variés que la physique, l'histoire, la poésie épique russe, ou dressaient la biographie de peintres et musiciens illustres.


eng рус fra

Google+